• facebook
  • youtube
Snkorp Tome 1 Planches 6 à 10 “He makes me laugh…”

Snkorp Tome 1 Planches 6 à 10 “He makes me laugh…”

Dans le genre “se rendre compte de qui on a dessiné des mois après” Miranda, ma Jessica Rabbit de service se pose. Je voulais que cette scène dans un des bars emblématiques de la S.N.korp diffuse une dose soutenue de mélancolie et de glamour, et le personnage de Miranda (Prénom emprunté à la charismatique chef de loubards dans le film Venus Wars) vint apporter sa précieuse participation aux lieux somme toute plutôt austères pour atteindre cet effet…


Ne me demandez pas pourquoi j’ai choisi cette option fatale pour Pobby, sinon peut être dans les mots justes que Michel Jacquet de Jarjille me lançait il y a fort longtemps, comme quoi je ne prenais pas assez le lecteur par surprise dans mes récits. Je me rends compte effectivement depuis peu que j’associe beaucoup la bédé à des triptyques du genre “Fauteuil-Pantoufles-Whisky” ou encore “Parasol-Thé-Piscine” ; que je fais peut être de la bédé comme ma chère maman construit ses patchworks, avec la volonté avant tout d’obtenir un beau résultat, doux, rond et bien fini…Un truc fait pour être agréable à lire quoi (et presque un peu trop Nintendo sur les bords, un comble!)
Du coup, l’idée d’apporter un peu de mal-être là dedans vit le jour, d’autant plus que mélancolie et grisaille jouent un rôle primordial dans l’équilibre de la S.N.korp.
Bon…Quant à malmener réellement ceux qui tombent sur mes bidules il y a encore une distance Terre-Lune à combler pour que j’y parvienne, (certains surtout y arrivent tellement mieux) et pour l’heure mes aspirations seront ailleurs…

Répondre

Blue Captcha Image

*